08 mai 2006

Séance de gonflette

Je cherche ce que tout le monde regarde. J'allume le poste télé et je vois rien. C'est pas une phrase pour dire je suis en marge et je le vaux bien je suis pas là pour vendre du shampoing qui pue et qui emmêle les cheveux fins et les assèche. Nan, c'est juste pour dire que vous me gonflez là avec vos émissions à la mord moi le noeud que vous ne voulez pas louper, vos sitcoms à rebondissements à la con dont on connaît déjà tous la fin après avoir feuilleté le résumé dans le Télé Obs de la semaine (ouais passque ça aussi c'est con de lire le Nouvel Obs sous prétexte d'être de gauche et in. Moi j'suis abonnée aux Inrocks et je vous encule car je lis que la couv', et encore...).

Je sais déjà plus où je voulais en venir. Probablement nul part, comme d'hab. Ouais passque ça aussi ça me gonfle ces notes de damoiselles et damoiseaux en détresse qui nous font le coup du j'suis pas psy mais je vais te conseiller, c'est gratos tu vas pas cracher dans la soupe couillon.

En gros, tout me gonfle. Y'a des jours ou des semaines ou des mois ou des années ou bien même juste des personnes qui sont comme ça. Même B. me gonfle telle une bonbonne prête à exploser au moindre mot de travers. Donc quand c'est comme ça, faut vraiment éviter de me parler ou alors faire semblant. Répondre partiellement aux questions emmerdantes sans les retourner pour bien montrer que ça t'emmerde.

Ca va ?
Ouais
...
Quoi de neuf ?
Rien.
...
T'as passé une bonne journée ?
Y parait.

Et basta bye bye. C'est déjà bien suffisant.

Franck m'a dit que j'écoutais de la musique dépressive. On aura tout vu... Encore un qui n'y comprend rien. Comme cette nana qui se gorge d'aller à des concerts pour simplement ensuite prendre son pied à raconter en long en large et surtout en travers de ta gueule ravagée et désespérée de ne pas y avoir été car toi t'as pas de tunes, les détails de comment machin bougeait des hanches et du petit doigt quand il buvait dans sa bouteille d'eau à l'ombre des projos. Les photos, les vidéos, en veux tu en voilà. Et ton impression ? Bouffonne. Oh, elle a dû oublier en cours de route puisqu'elle embrassait son autographe, elle s'est pris un poteau en pleine face et elle a perdu la mémoire. Quel affreux dommage, mais quel grand intérêt pour nous ! Merci mille fois le poteau de ne pas avoir existé... Gnagnagna. Ca m'aurait évité d'avoir des crises aigües d'arrachage de cheveux de connasse en puissance, d'étrangler, couper en bout et d'envoyer le tout à cette star qu'elle ne respecte même pas en la mitraillant même quand elle s'empiffre une bouteille de bière à elle toute seule avec son môme sur un genoux et sa pute sur l'autre.

J'exagère ? Franchement... Presque pas. Et puis de toute façon je fais ce que je veux j'aime bien exagérer.

Et moi j'arrête, j'ai mal aux reins en plus, j'ai un oeil tout rouge car je me fais une nouvelle conjonctivite et y'a pas de camomille ici, et puis je veux éviter de devoir dire bonjour et sourire à mes collocs, j'suis pas en phase pour ça. Donc, je vais aller voir un film SM gay argentin, je vais aller jouer mon intello bisexuel sur les trottoirs et ensuite lire à Quick, bref, comme hier (sauf qu'hier c'était un film lesbien japonais).

anosinamor

~ Oreille ~ Cry baby ~ Janis Joplin

Posté par Shotgun à 14:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Séance de gonflette

    ah les conventions,le poids des habitudes,ça m'oppresse un peu plus chaque jour moi aussi,ça contribue meme a alimenter ma névrose ou du moins ce que je perçois comme tel (bref dira ton) la simple question "ça va?" me..erf..m'insupporte
    ton blog lui je commence a le regarder ms je pense le garder tt court.Une tite bouffée d'air frais tes notes meme si pr le peu que j'ai vu pr l'instant t'as l'air de parler de ce qui tétouffe.dsl si je trip
    bisous d'une insomniaque : /

    Posté par dame mariane, 13 mai 2006 à 00:19 | | Répondre
  • ça doit bien faire six mois que je n'ai pas allumé la télé,je n'ai meme pas eu la perspicacité de chercher ce que tlm regarde.
    bises

    Posté par dame mariane, 13 mai 2006 à 00:20 | | Répondre
Nouveau commentaire